Histoire du CJARC

Histoire du CJARC

En 1986, Coco Bertin MOWA et Martin Luther Amahata Adibita deux non voyants formés au Rehabilitation Institute for the Blind de Buéa créent le COJARY. Quelques années après soit le 04 août 1988, il est changé en CJARC (Club des Jeunes Aveugles Réhabilités du Cameroun).
Cette même année 1986 le club débute ses activités par le tissage des chaises dans la chambre de Coco Bertin au domicile de ses parents et plus tard après sollicitation sur la véranda de la Délégation Départementale des affaires sociales au quartier Essos.

L’année 1990 marque la reconnaissance officielle du CJARC par le Ministère de l’Administration.
Dès 1991 le CJARC est désormais fréquenté par de nombreux non voyants à la faveur d’une « opération récupération » consistant en des descentes dans les quartiers à la recherche des non voyants isolés.
Avec l’acquisition d’un terrain, il est construit grâce à un financement de la fédération suisse des aveugles, une ferme avicole entre 1989 et 1991. L’élevage des poulets de chair y sera lancé en 1992.
Toujours fonctionnelle elle produit à nos jours 40 bandes de poulets de chair.
Les mois de Novembre et décembre 1991 sont ponctués successivement par des évènements heureux notamment :

1- L’installation de martin Luther et sa famille à la ferme d’Ahala et l’organisation dans ce cadre du « spécial noël des aveugles » rassemblant une trentaine de non voyants autour d’un repas de fin d’année.
1- Mr Coco Bertin Directeur Général du CJARC est invité au Nigéria par une ONG dénommée Ashoka Innovator for the public qui en raison de son esprit d’initiative visant à étendre son action aux aveugles vivant dans l’arrière pays le retient comme le premier camerounais partenaire de cette ONG.

1994 correspond à la construction en matériaux provisoire du local siège du club dans l’enceinte de la délégation des affaires sociales au quartier Essos, puis de la création de trois antennes en l’occurrence à Djombé, à Douala et à Mbouda. Dans la même période débute le partenariat avec la croisade des aveugles de France ; les membres du CJARC de concert avec d’autres non voyants créent l’ASAMC (Association Sportive des Aveugles et Malvoyants du Cameroun) dont Martin Luther est président et Coco Bertin Secrétaire General. L’antenne de Douala obtient un local servant de siège à titre provisoire.

Deux faits marquent la vie du CJARC en 1998.
1- La participation en Espagne de Martin Luther et Mr Réné Myn Kong aux activités sportives organisées par L’International Blind Sport Association (IBSA); 2- L’accueil de deux bénévoles français Jacky le Moing et Carole Decaudin ayant aidé entre autres de pair avec le suisse Robby BÄR membre du comité directeur à la conception de projet de construction du siège du CJARC.

Entre 1999 et mars 2001, il est crée une antenne à Ebang. Un partenariat est contacté la fondation Fakkel 2000 en Hollande dont Réné MYN KONG et Mme JONKER sont les animateurs, le CJARC bénéficie d’un séminaire de formation des formateurs des aveugles en signes mathématiques braille.

Ce séminaire est animé dans le cadre du partenariat avec la croisade des aveugles par Henri Magadur. A l’issue d’une réunion de l’Assemblée Générale l’équipe dirigeante du CJARC est modifiée ; Martin Luther garde le poste de Trésorier Général celui de Secrétaire Général est attribué à M. SOM LIGOM Jean Pascal.

Le séjour du Directeur Général accompagné de Félicité NZOUDJA en Europe lui permet de recevoir une formation en informatique, nouer de nombreux contacts, rechercher de financements pour la construction du siège du CJARC ; les démarches engagées aboutissent à l’engagement de nombreuses organisations pour la réalisation de ce projet.

En Juillet 2001 la construction de l’immeuble siège est amorcée.
Du 10 au 21 octobre 2002, le CJARC bénéficie d’un séminaire sur l’utilisation de la canne blanche, la formation en braille intégral, le CJARC à cette occasion organise pour la première fois la journée internationale de la canne blanche qui se célèbre tous les 15 octobre de chaque année.

2003 sera une année de grâce pour le CJARC, en ce sens qu’il reçoit de Good-Will un certificat de l’Excellence « Prix du dynamisme » pour son exceptionnel dynamisme et sa remarquable contribution au processus d’intégration sociale des personnes handicapées.

Même année, en présence des membres du Gouvernement et des membres du corps diplomatique, la Première Dame du Cameroun – Mme Chantal BIYA – inaugure l’immeuble siège du CJARC.

Son passage donne une dynamique nouvelle aux activités du CJARC. Les sollicitations de la part des non voyants résidant à Yaoundé et dans l’arrière pays sont de plus en plus nombreuses. Ceci motive davantage l’idée de faire fonctionner une Ecole Primaire Intégrée pour offrir aux aveugles un cadre adéquat d’éducation en tenant compte des spécificités liées à leur handicap.

C’est ainsi que l’Ecole Primaire Intégrée Louis Braille est mise sur pied en 2004.
De moins de cinquante (50) élèves à cette date, l’EPBILB compte aujourd’hui un effectif d’environ 150 enfants, voyant et non voyant.

Les deux premières promotions de cette école présentées au Certificat d’Etudes Primaires (CEP) pour les années scolaires 2006 /2007 et 2007 /2008 ont réalisé un taux de réussite de 100%.

Le CJARC en 2005 acquiert au quartier Mbankolo un terrain de 736m² avec deux bâtiments destinés à l’élevage de poulets de chair, crée une antenne à Ebolowa, et signe une convention de partenariat avec le ministère de la jeunesse dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’Alphabétisation Fonctionnelle des Aveugles (PAFA). Le PAFA lancé en 2005 a permis d’alphabétiser jusqu’en 2008 un nombre de 300 personnes aveugles.

En janvier 2006, à la suite d’une restructuration fonctionnelle et organisationnelle, le CJARC est doté d’un nouvel organigramme lequel a transformé la Direction Générale en Coordination Générale.

 

Mot du Directeur Général

DG

Le CJARC est une organisation qui a fait son chemin, près de 30 ans déjà au service des personnes handicapées en général et des personnes handicapées visuels en particulier, avec une équipe dévouée et acquise à cette noble cause.

J’ai ainsi le plaisir de vous inviter...

Le CJARC sur Facebook

Le CJARC sur Twitter